0 Shares 748 Views

Séverine Pézeron : “Entre magie et passion, Disney m’a offert une expérience unique”

Léa Juglair 8 mars 2021
748 Vues

© instagram : andrea.riel

Rencontre avec une danseuse talentueuse et passionnée qui a participé au spectacle du Roi Lion et les Rythmes de la Terre à Disneyland Paris.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 22 ans et j’habite en région parisienne. Je m’épanouis dans le monde de l’art. En effet, je suis danseuse et je possède également mon diplôme de professeure de danse.

Quel est ton parcours ?

Après avoir obtenu mon baccalauréat Économique et Social avec mention, j’ai intégré l’école Rick Odums à Paris. J’y suis restée trois ans le temps de la formation au diplôme d’Etat. Une formation aussi intensive physiquement que psychologiquement, qui m’a permis d’acquérir le niveau nécessaire pour me lancer dans le monde compétitif qu’est celui de la danse.

Quelles sont tes expériences professionnelles en tant que danseuse ?

J’ai eu la chance de faire partie de compagnies de danse l’année suivant mon école de formation. Je peux citer le Ballet Jazz Rick Odums et Armstrong Jazz Ballet qui m’a permis de fouler des scènes parisiennes et ses alentours. J’ai également eu l’opportunité de donner des cours de danse Jazz et Modern, aussi bien en association qu’en conservatoire. Une partie que je ne néglige pas car la transmission et le partage de la passion de la danse me tiennent à cœur.

Comment as-tu intégré Disneyland Paris ?

Par audition. J’ai tenté ma chance après avoir vu l’annonce sur le site internet Careers Disneyland Paris, puis je me suis rendue sur le lieu de l’audition à Pantin (93). Le casting a duré plusieurs jours. Le premier était dédié aux filles. Nous avons commencé par recevoir les dossards. Nous étions nombreuses, car il s’agit d’un casting ouvert à tous. À la suite d’un échauffement collectif, la chorégraphe nous a appris une variation à mémoriser assez rapidement afin de la reproduire en groupe. Au fil de la journée, les membres du jury faisaient leur présélection. Même procédé pour le second tour. Mais cette fois-ci nous étions en duo avec des danseurs pour des portés. En fin de variation, nous avons dû improviser pour révéler notre personnalité. Le résultat final du jury m’a été annoncé par téléphone.

Par la suite, tu as intégré la troupe du Roi Lion. Quel personnage as-tu incarné ?

Sur le spectacle Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre, j’ai pu interpréter deux personnages pour le moins différents. Je me suis appropriée des personnalités en tout point opposées : une lionne et une hyène. J’ai donc pu exprimer différentes gestuelles et mouvements propres à chaque personnage, revêtir des costumes magnifiques.

À quoi ressemble la journée typique d’une danseuse à Disneyland Paris ?

Je commence par me rendre sur mon lieu de travail au théâtre Frontierland, en passant par les backstages de Disneyland Paris. Puis j’entame mon maquillage de scène et enfin je m’échauffe avec toute la troupe du Roi Lion. Il est temps, alors, de monter sur scène. Dans la journée nous avons plusieurs spectacles à assurer avec, bien entendu, une pause repas pour tenir le rythme des journées.

Travailler là-bas fait-il perdre la magie de Disney ?

Au contraire, je dirais que cela m’a permis de voir tout le travail et l’organisation nécessaire pour garder intacte la magie de Disney. Toute l’équipe et les Cast-Members (employés de Disney) que j’ai pu rencontrer ont participé à conserver cet esprit Disney.

Quel est ton meilleur souvenir ?

Il remonte à la première fois que j’ai pu danser sur la scène du Roi Lion, accompagnée par les chanteurs et les musiciens en live. Les sensations procurées par l’authenticité des voix et de la musique n’était pas comparables à une bande son. Je me souviens, qu’à ce moment précis, des frissons m’ont parcourue. Sans compter les acrobates, les artistes malentendants, les lumières et le décor qui ont participé à rendre ce moment magique. Un moment émouvant fait écho à celui-ci, lorsque j’ai vu la première prestation des artistes malentendantes sur scène. En effet, elles font parties intégrantes du spectacle en signant tous les chants poignants du Roi Lion, en interagissant avec tous les artistes, jusqu’à incarner un propre personnage dans leur costume.

À l’inverse, quel a été ton moment le plus difficile ?

Me rendre compte de toutes les mesures à respecter pour ouvrir le show, suite à l’apparition de la crise sanitaire. Beaucoup de changements par rapport à mes précédentes expériences ont été mis en place, particulièrement la distance à respecter avec les membres de la troupe. Le port du masque par le public me paraissait étrange, au début, car discerner leurs expressions et leurs émotions n’était visible qu’à travers leur regard. Des contraintes nécessaires à l’ouverture du spectacle au grand public.

Quels sont tes projets actuels ?

Aujourd’hui, la pandémie a permis de nous interroger sur la place de l’art dans notre société. Pour ma part, elle est au cœur de mes pensées. En quête de nouvelles expériences, je souhaite élargir mes horizons vers de nouvelles disciplines, mais toujours artistiques.

© Instagram : takemetoneverland_dlp

Enfin, quel est ton film Disney préféré ?

Si je devais n’en choisir qu’un, je me baserais sur l’histoire qui m’a le plus touchée enfant : Frères des Ours. Ce dessin animé Disney révèle une problématique encore bien présente de nos jours, celle de deux mondes opposés entre celui des Hommes et des Animaux qui ignorent tout l’un de l’autre. Tout au long de l’aventure, le destin des personnages leur permet de finalement trouver bon nombre de ressemblances et à accepter, voir apprécier, leurs différences.

J’aime particulièrement la morale de cette histoire car elle peut être appliquée à de nombreuses situations : parfois, prendre simplement la peine de se mettre dans la peau de l’autre, ne serait-ce quelques instants, pourrait permettre d’éviter bien des conflits.

Propos recueillis par Léa Juglair

Instagram de Séverine Pézeron

À découvrir également sur Artistik Rezo :

Disney+ est-il vraiment un plus ?, par Victor Ribeiro.

Articles liés

Qui a tué Sara ? La nouvelle série Netflix à binge-watcher
Cinéma
71 vues

Qui a tué Sara ? La nouvelle série Netflix à binge-watcher

Entre suspense, drames et rebondissements, Qui a tué Sara ? est le nouveau thriller captivant mexicain qui cartonne sur Netflix et dont tout le monde parle. Sortie le 24 mars dernier, la série est toujours en tête du top...

MPablo : “J’aime définir mon univers musical par l’expression spleen urbain”
Musique
66 vues

MPablo : “J’aime définir mon univers musical par l’expression spleen urbain”

Artistik Rezo part à la rencontre de MPablo, récemment présenté par la scène musicale Les Cuizines. MPablo, comment définirais-tu le style de ta musique ? J’aime définir mon univers musical par l’expression “spleen urbain”. Ce sont deux mots qui cristallisent...

La Seine Musicale lance #RetourAuLive
Agenda
86 vues

La Seine Musicale lance #RetourAuLive

Le 13 mars 2020, La Seine Musicale fermait temporairement ses portes, laissant place aux reports et aux annulations de ses concerts. Un an plus tard, l’envie de retrouver le public et de rappeler que les émotions se vivent ensemble, en live,...